ENGLISH

Parrainer un réfugié

Le parrainage privé – une innovation canadienne

Le Canada est à la pointe de ce qui se fait dans le monde en matière de parrainage privé de réfugiés. Nous vous expliquons comment ça fonctionne et comment accéder à des ressources essentielles à Ottawa et au-delà.

Qu’est-ce que le parrainage privé?

Comme beaucoup d’autres nations, le Canada vient chaque année en aide à des milliers de personnes déplacées, par le biais de son programme de réfugiés pris en charge par le gouvernement (RPG). Le gouvernement filtre des réfugiés des Nations Unies à l’étranger, organise leur venue au Canada et leur verse une modeste allocation pour couvrir leurs frais de subsistance pendant leur première année ici.

Contrairement à la plupart des autres nations, le Canada a un second programme de parrainage qui permet à des citoyens de parrainer directement des réfugiés. Dans le cadre du Programme de parrainage privé de réfugiés, des citoyens s’organisent en groupes pour financer entre autres le logement, l’habillement et l’alimentation des réfugiés pendant 12 mois à compter de leur arrivée au Canada ou jusqu’à ce qu’ils deviennent autonomes, selon ce qui survient en premier.

Parrainer un réfugié constitue une contribution tangible à la poursuite d’une solution dans la crise mondiale des réfugiés et cela peut être une expérience incroyablement gratifiante pour ceux qui parrainent. En utilisant votre temps et vos ressources pour offrir un sanctuaire à des gens qui fuient la guerre et la persécution, vous aidez grandement à leur donner le temps de reprendre leur souffle et à leur permettre de construire une nouvelle vie avec des espoirs. Ils sont ainsi en sécurité et ils ont des choix. Nos communautés s’en trouvent enrichies de compétences, d’énergie et de perspectives nouvelles.

Mise en contexte rapide

Créé en 1978 – le premier de son espèce dans le monde et le plus connu encore aujourd’hui – le Programme de réfugiés pris en charge par le gouvernement du Canada bénéficie depuis des décennies du soutien d’un groupe de citoyens, relativement peu nombreux mais déterminés, principalement dans des groupes confessionnels ou de défense des droits. Sans faire de bruit, ils ont fait venir chaque année des milliers de réfugiés au Canada et ont fait pression, sans grand succès, pour que les quotas soient augmentés pour les parrainages privés.

La situation a changé quasiment du jour au lendemain, en septembre 2015, quand les Canadiens ont été choqués de découvrir leur lien avec la mort d’Alan Kurdi, réfugié syrien de trois ans, sa mère et son frère. La famille avait essayé, sans y arriver, d’être réunie avec des membres de leur famille installés légalement au Canada avant d’opter pour ce qui est devenue une traversée mortelle de la Méditerranée.

La photo du corps sans vie d’Alan sur une plage turque a déclenché dans la population un débordement d’intérêt pour le parrainage de Syriens. Depuis l’automne 2015, le nombre national de personnes qui parrainent des réfugiés syriens a explosé et atteint à présent des dizaines de milliers d’une côte à l’autre. Entre novembre 2015 et avril 2016, plus de 9 000 réfugiés syriens sont arrivés au Canada grâce à des parrainages privés et on en attend 10 000 d’ici fin 2016.

Comment fonctionne le parrainage privé?

Le parrainage privé est un concept simple auquel assorti d’un processus compliqué. Il y a des formulaires de demande à remplir et des règles à suivre, mais que cela ne vous décourage pas : de nombreuses personnes et organisations sont prêtes à vous aider à vous y retrouver dans le système. Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des principales ressources aux niveaux national et local.

Information générale

Facilitation et soutien des parrainages

Il est capital de consulter une organisation qui facilite les parrainages lors de la préparation de votre demande. Ces organisations peuvent vous aider à avancer plus vite dans les formalités, avec de meilleures informations. Elles vous donneront des conseils sur la façon de former votre groupe et de distribuer les tâches, comment choisir entre les différentes voies de parrainage et comment préparer un plan d’établissement pour souvenir les nouveaux arrivants une fois qu’ils sont au Canada. Par ailleurs, elles vous feront découvrir les nombreux services disponibles pour les soutenir dans leur établissement, pour le logement, les compétences langagières et le soutien psychologique, entre autres.

Il existe deux grands types de services d’aide au parrainage : les signataires d’entente de parrainage et les organismes qui facilitent les demandes de groupes de 5. Certains organismes font les deux et d’autres se spécialisent dans l’un des deux types d’aide. Il y a aussi des organisations qui offrent bénévolement des conseils juridiques pour aider à préparer les demandes de parrainage ainsi que des ateliers et autres ressources pour favoriser la réussite de votre parrainage privé.

Signataires d’ententes de parrainage

Un signataire d’entente de parrainage (SEP) est un organisme constitué en société qui a signé un accord avec le gouvernement du Canada pour réinstaller les réfugiés de l’étranger par le biais du programme de parrainage privé de réfugiés. Les SEP assument la responsabilité globale et la responsabilité pour la gestion des engagements sous leur entente.

Les SEP peuvent autoriser d’autres groupes de la communauté à parrainer des réfugiés en vertu de leurs ententes. Ces groupes sont appelés groupes constitutifs (GC). Votre groupe constitutif peut être composé d’amis, de parents, de membres de la communauté – des gens que vous rassemblez et qui sont décidés à se lancer dans un parrainage privé. Une fois votre groupe assemblé, vous pouvez contacter un SEP et faire votre demande sous son égide.

En travaillant avec un SEP, vous avez accès à une mine d’information et d’expérience car beaucoup d’entre eux facilitent des parrainages depuis des années. Chacun des SEP travaille un peu différemment des autres et les groupes de parrainage devront déterminer lequel convient le mieux à leurs besoins. Beaucoup de SEP sont des organisations religieuses qui accueillent des groupes de parrainage de n’importe religion, ou d’aucune; certains exigent cependant que les groupes de parrainage passent par leur congrégation. Certains SEP sont des organismes de bienfaisance enregistrés qui peuvent détenir en fiducie les fonds collectés par votre groupe de parrainage et remettre des reçus pour fins d’impôt pour les dons. Vous trouverez plus d’information, ainsi que des nouvelles et des liens, sur le site de la Canadian Refugee Sponsorship Agreement Holders Association.

Groupes de cinq

Des groupes de cinq citoyens canadiens ou résidents permanents du Canada, ou plus, peuvent également parrainer des réfugiés mais les critères et les démarches sont différents de ceux pour les SEP. Pour les groupes de cinq, au moins cinq Canadiens, citoyens ou résidents permanents, se réunissent pour parrainer des réfugiés et les personnes à leur charge au Canada. Plus de gens peuvent se joindre au groupe pour apporter leur aide pour l’établissement, mais seulement cinq membres du groupe signent les formulaires de demande.

Les groupes de cinq sont une approche très utilisée par des Canadiens qui souhaitent parrainer des membres de leur famille mais cela peut parfois prendre plus longtemps qu’en passant par un SEP. Vous aurez intérêt à vérifier avec des organismes qui facilitent les parrainages le temps approximatif de traitement des demandes avant de commencer.

N’oubliez pas! Les organismes d’Ottawa qui facilitent les parrainages sont soit des organisations d’établissement, soit des groupes confessionnels, soit des groupes de défense des droits. Ils carburent à l’énergie et au dévouement d’un petit nombre d’employés ou de bénévoles qui sont tous des ressources précieuses exploitées bien au-delà de leur capacité depuis des mois. Par ailleurs, les règles et les quotas pour les parrainages évoluent depuis le début de l’accueil de réfugiés syriens et il est difficile de suivre les derniers changements tout en travaillant pour des douzaines de groupes de parrainage, ce qui fait que les SEP passent parfois par des périodes où ils n’acceptent plus de nouveaux groupes.

Avant de contacter un facilitateur de parrainage : Ne leur faites pas perdre leur temps, faites vos recherches d’abord. Lisez l’information sur le parrainage de réfugiés sur www.rstp.ca – en particulier la foire aux questions – pour être sûr de connaître le b-a-ba du parrainage.

Anglican Diocese of Ottawa

Le Refugee Working Group administre l’entente de parrainage du Diocèse. Il facilite le parrainage de réfugiés du monde entier par des groupes constitutifs formés dans des paroisses anglicanes locales ainsi que par d’autres groupes. Il apporte soutien et conseils à toutes les étapes du parrainage. Consultez son site web pour plus de renseignements.

Statut d’organisme de bienfaisance : Le Refugee Working Group remet des reçus pour fins d’impôt pour les dons faits aux groupes constitutifs qu’il soutient.

Pour les contacter : refugee@ottawa.anglican.ca

Centre catholique pour immigrants

Le CCI administre deux types de parrainage : l’entente de parrainage de la Roman Catholic Episcopal Corporation of Ottawa et des demandes de groupes de cinq. À titre d’organisation d’établissement, le CCI offre aussi de l’information avant l’arrivée sur le processus d’établissement et, après l’arrivée, des services de counseling et d’orientation.

En tant que représentant de SEP, le CCI facilite le parrainage de réfugiés du monde entier par des groupes de constituants formés dans des paroisses catholiques locales, leur apportant soutien et conseils à toutes les étapes du parrainage.

Statut d’organisme de bienfaisance : Les paroisses remettent des reçus pour fins d’impôt pour les dons faits aux groupes constitutifs avec lesquels elles travaillent.

Pour les contacter au sujet de SEP : Julie Salach-Simard, julie@cciottawa.ca, 613-232-9634, poste 330

En tant que facilitateur de G5, le CCI fournit également de l’information, des conseils et de la formation à des groupes de cinq, quelle que soit leur appartenance religieuse. Il apporte en outre son assistance pour la préparation des demandes, met les groupes de parrainage en contact avec des services d’établissement et jumelle des groupes de parrainage et des réfugiés.

Statut d’organisme de bienfaisance : Le CCI ne remet pas de reçus pour fins d’impôt pour les dons à des groupes de parrainage et ne détient pas d’argent en fiducie pour ces derniers.

Pour les contacter au sujet des G5 : Roya Atma, roya@cciottawa.ca ou 613-232-9634, poste 305

Jewish Family Services

Organisation de services sociaux non confessionnelle, JFS offre plus de 65 programmes et services pour les enfants, les jeunes, les adultes et les personnes âgées, y compris les nouveaux arrivants. JFS travaille avec des SEP locaux et nationaux pour apporter un soutien à des groupes constitués et des groupes de cinq qui parrainent des réfugiés de toutes origines géographiques et toutes religions ou appartenant à une minorité persécutée. Les groupes de parrainage doivent démontrer leur capacité à collecter les fonds nécessaires pour couvrir les coûts du parrainage.

Statut d’organisme de bienfaisance : JFS remet des reçus pour fins d’impôt pour les dons en argent faits aux groupes de parrainage.

Pour les contacter : Andrea Gardner, agardner@jfsottawa.com, ou 613-722-2225, poste 321.

United Church of Canada

Le bureau d’Ottawa de l’entente nationale de parrainage de la United Church of Canada apporte un soutien aux groupes constitués, du co-parrainage ainsi que l’information et des conseils à des groupes de cinq. Il appuie le parrainage de réfugiés de toutes origines géographiques et de toutes religions ou appartenant à une minorité persécutée répondant aux critères d’Immigration, Citoyenneté et Réfugiés Canada. Il aide des groupes constitués en dehors de la United Church qui se sont connectés avec une paroisse locale. Les groupes de parrainage doivent lire l’information sur le parrainage de réfugiés sur www.rstp.ca avant de contacter le SEP. Ils doivent ensuite démontrer qu’ils ont un plan d’établissement solide et suffisamment d’argent pour soutenir les réfugiés concernés pendant 12 mois à compter de leur date d’arrivée.

Statut d’organisme de bienfaisance : La United Church détient de l’argent en fiducie pour des groupes constitués et des groupes de co-parrainage et remet des reçus pour fins d’impôt pour les dons en argent aux groupes de parrainage, conformément aux règles de l’Agence du revenu du Canada.

Pour les contacter : Norma McCord, nemccord@sympatico.ca ou 613-745-4626.

Ottawa Community Immigrant Services Organization (OCISO)

OCISO fournit à des groupes de cinq de l’information sur les possibilités, les critères et l’admissibilité ainsi que des conseils pour préparer leur demande. En tant qu’organisme d’établissement, OCISO fournit, avant l’arrivée, de l’information sur le processus d’établissement et, après l’arrivée, des services de counseling et d’orientation. En partenariat avec le Conseil canadien pour les réfugiés, OCISO apporte un financement complémentaire à des groupes de cinq pour des parrainages privés et met également des groupes de parrainage en relation avec des familles de réfugiés identifiées, lorsque possible. Actuellement, le nombre de groupes souhaitant parrainer un réfugié dont la famille est au Canada est nettement inférieur au nombre de réfugiés candidats à ce type de parrainage. OCISO est un organisme non sectaire qui dessert des groupes de parrainage et des réfugiés de toutes religions et de toutes provenances.

Statut d’organisme de bienfaisance : OCISO détient de l’argent en fiducie pour les groupes de parrainage et peut remettre aux membres de ces groupes des reçus pour fins d’impôt pour leurs dons, dans la mesure où ils répondent à certains critères d’admissibilité, comme le soutien à des activités de levée de fond organisées par des groupes de cinq.

Pour les contacter : Huda Ali, coordinatrice des parrainages, 613-725-5671, poste 335.

Ethiopian Evangelical Church à Ottawa (EEC Ottawa)

L’Ethiopian Evangelical Church à Ottawa est un SEP national qui se concentre sur le parrainage de réfugiés éthiopiens et érythréens. Cet organisme apporte son soutien pour le parrainage de réfugiés provenant principalement de pays d’Afrique, dont le Kenya, le Soudan, l’Égypte, l’Afrique du Sud, l’Ouganda, Djibouti et l’Éthiopie. L’EEC soutient également des réfugiés venant de Beyrouth, de Syrie et de Dubaï et appartenant à toutes les religions ou minorités persécutées selon les critères d’IRCC.

L’EEC travaille principalement avec sa congrégation mais aide aussi des communautés éthiopiennes et érythréennes qui n’en font pas partie mais entretiennent des liens avec elle.

Statut d’organisme de bienfaisance : EEC Ottawa est un organisme de bienfaisance enregistré et accepte les dons financiers ou autres et tout autre soutien pour ses activités de parrainage de réfugiés. Il fournira des reçus d’impôts pour les dons financiers destinés au parrainage, conformément aux règles de l’Agence du revenu du Canada.

Pour les contacter : Pasteur Dereje Gebreyesus, ledereje@primus.ca ou 613-725-9777,
Fantu Melesse Tewabe, fantu85@yahoo.com ou 613-440-8697.


En savoir plus
En savoir plus

Foire aux questions

La page Foire aux questions de PFPR, très complète, est un bon point de départ, de même que la section Parrainer un réfugié d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada et le site Web de Lifeline Syria.

Les choses changent plus vite depuis 2015 et mêmes les spécialistes et les défenseurs des droits ont parfois du mal à suivre. Voici quelques bonnes sources pour obtenir les nouvelles les plus récentes et mettre le parrainage en contexte :

  • Le site Web et le bulletin d’information du Programme de formation sur le parrainage privé des réfugiés
  • La Salle des médias et autres ressources en ligne du Conseil canadien pour les réfugiés
  • Le blogue de la Canadian Refugee Sponsorship Agreement Holders Association
  • Les courriels (inscrivez-vous pour les recevoir), la page Facebook publique et le blogue de Réfugié 613
  • Les groupes Facebook informels animés par des groupes de parrainage d’Ottawa (bien que l’information ne soit pas vérifiée par des spécialistes du parrainage ou de l’établissement, ces pages peuvent être utiles pour trouver des ressources locales)

Et si vous ne parvenez pas à trouver ailleurs les réponses à vos questions, envoyez-nous un courriel à info@refugee613.ca et nous vous mettrons en contact avec un expert.

OCISO et le CCI s’occupent tous deux de mettre des groupes de parrainage en contact avec des résidents d’Ottawa qui souhaitent parrainer des parents ou des amis. On parle dans ce cas de « parrainage par des répondants » ou « parrainage nommé ». La demande est élevée et le nombre de cas dépasse largement le nombre de groupes de parrainages intéressés mais il y a eu des réussites et cela vaut la peine d’étudier la question. Souvenez-vous : si votre parent ou votre ami vit encore dans son pays d’origine, il n’est pas considéré comme un réfugié et, par conséquent, il ne se qualifie pas pour le programme de parrainage privé.

Il y a d’autres personnes comme vous qui souhaitent se joindre à un groupe. Il arrive que trois personnes soient à la recherche de quelques personnes de plus ou que de grands groupes perdent des membres si les démarches prennent trop longtemps. OCISO aide activement à former des groupes et vous pouvez contacter des SEP locaux pour leur demander s’ils connaissent des groupes qui cherchent plus de personnes.

Les démarches pour les demandes sont inutilement compliquées et il est fréquent que des demandes soient renvoyées – parfois plusieurs fois – par IRCC qui souhaite plus d’information. Cela ne reflète généralement pas la compétence de votre facilitateur de parrainage – ça arrive à tout le monde. C’est plutôt un signe que le processus est si compliqué que même les spécialistes ont du mal à bien le gérer.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE BULLETIN DE NOUVELLES