ENGLISH

Vêtements et objets

Donner ce qu’il faut où il faut

Nous savons que vous donneriez votre chemise pour aider un nouvel arrivant. Mais s’il vous plaît, assurez-vous qu’elle soit propre, en bon état – et apportée au bon endroit.

Les réfugiés parrainés par le gouvernement fédéral ou par des citoyens reçoivent une aide financière pour s’acheter les articles de base. Pour cette raison, les organisations d’établissement, de manière générale, n’acceptent pas de dons de vêtements et les groupes de parrainage passent le plus souvent par leur réseau de contacts pour ce type de dons.

C’est pour cela que Réfugié 613 ne fait pas la collecte et la distribution de vêtements. Nous vous encourageons plutôt à appuyer les efforts d’organismes locaux qui desservent déjà les réfugiés et autres populations à faible revenu, comme Saint Vincent de Paul, l’Armée du Salut et Capital Welcomes. Chacune de ces organisations a son système pour recevoir des dons et faire en sorte que les personnes au revenu limité – dont les réfugiés – aient accès à des vêtements à peu de frais ou gratuitement.

Méfiez-vous des services frauduleux qui promettent que vos dons iront à des réfugiés! Beaucoup des boîtes de collecte de la ville sont des arnaques et les vêtements qui y sont déposés sont revendus à profit. Rick Chiarelli, conseiller municipal d’Ottawa a affiché ici une liste des lieux de collecte légitimes.

Nous vous encourageons vivement à contacter en priorité les organisations ci-dessus, surtout si vous avez beaucoup de choses à donner, car beaucoup d’entre elles travaillent actuellement à la limite de leur capacité.


Foire aux questions

Aucune de ces organisations ne peut garantir que les articles donnés iront spécifiquement à des réfugiés syriens, juste que ces derniers, tout comme les autres personnes vulnérables de notre communauté, y auront accès. Beaucoup de refugiés et d’organismes de bienfaisance locaux rapportent actuellement un manque de vêtements donnés. Votre générosité leur permettra d’aider beaucoup de gens qui devraient autrement se débrouiller sans ces vêtements.

Les organismes d’établissement encouragent les donateurs à remettre leurs dons à des organisations qui font ce travail depuis de nombreuses années. Leurs employés sont déjà très occupés pour répondre aux besoins de leurs clients en matière de logement, de formation et d’emploi – et c’est le travail pour lequel le gouvernement les finance. Comme ils n’ont pas de système en place pour gérer les dons de vêtements, leurs employés se retrouvent avec des sacs de vêtements donnés sous leur bureau faute de pouvoir distribuer tout ce qu’on leur apporte. Réfugié 613 a constaté que la plupart des groupes de parrainage organisent les dons de vêtements avec leurs réseaux de contacts et nous n’avons pas le personnel nécessaire pour acheminer ce type de dons aux groupes qui en ont besoin. Libre à vous de chercher ces groupes en demandant autour de vous ou en cherchant sur Facebook.

La façon la plus économique et efficace de faire un don est de donner de l’argent car c’est ce qui est le plus utile pour le parrainage de réfugiés et leur établissement à Ottawa. Les dons de vêtements peuvent être utiles si ces derniers sont propres, en bon état et donnés à un organisme qui est équipé pour les distribuer aux gens qui en ont besoin, mais ce n’est pas ce dont on a le plus besoin. Les réfugiés pris en charge par le gouvernement reçoivent une allocation vestimentaire à leur arrivée au Canada. Les groupes de parrainage privé ont également un budget vêtements et le complètent souvent en demandant des dons à leurs contacts. Les dons de vêtements seraient plus utiles aux demandeurs d’asile, aux gens qui ont demandé la protection de l’État en arrivant ici, mais ils sont bien moins nombreux que les réfugiés parrainés. Ceci ne veut pas dire que les dons de vêtements ne sont pas utiles, juste que la demande n’est pas très grande pour les réfugiés récemment arrivés.

Répondre aux questions sur les dons de vêtements et essayer de mettre en contact des donateurs et des réfugiés ou des groupes de parrainage prend du temps et distrait les organismes d’établissement de leur mission qui est d’aider les réfugiés à trouver un logement, des cours de langue et un emploi. Ces organismes n’ont ni le personnel suffisant pour répondre à ce type de questions, ni la place pour entreposer des articles qu’ils n’ont pas demandés. Réfugié 613 affiche à l’occasion sur ses pages Facebook et Twitter des demandes de certains articles, quand un partenaire identifie un besoin spécifique, des patins à glace ou des jouets, par exemple.

Ce défi n’est pas spécifique aux réfugiés. Vous trouverez dans les articles ci-dessous des explications détaillées des raisons pour lesquelles donner des choses n’est généralement pas la meilleure façon d’aider en cas de crise.

http://www.theglobeandmail.com/life/giving/moved-by-a-crisis-to-help-those-in-need-think-before-you-donate/article26393124/

http://www.moneysense.ca/spend/how-canadians-can-help-syrian-refugees/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE BULLETIN DE NOUVELLES